translator

PAGE d'ACCUEIL

 

SOMMAIRE

Dernières rentrées

  insignes  humoristiques 

insignes non-identifiés

 

Honneur au RICM

 

Honneur au RMLE-3°REI  

Répertoire des promotions de l'École Spéciale Militaire de St-Cyr

Réflexions et Pensées

recueil d'historiques régimentaires

Liens vers des sites...      

page 01                   page 02 

page 03

page 04

page 05

page 06

page 07

page 08

page 09


Insigne non-identifié 056

devient insigne identifié 021

231e_CIM_Aug_St-B

23° CIM. Augis.St B. ???

Apparemment c'est de l'Armée de l'Air. Qui peut en dire plus ?

Il fallait avoir bonne vue ! c'est 231° qu'il faut lire !

Un de nos amis, M. DELUARD Patrick, que nous remercions ici, nous déclare :

"Il s'agit de la 231° Compagnie d'instruction Militaire de Romilly sur
Seine (aube 10), évidement les armes de Champagne m'ont parlées tout de suite. De plus ce site est actuellement en cours de destruction, ne restent de l'armée de l'air, dans l'aube, que les Radars de Prunay appelés aussi Maître-radar, de Romilly il existe un insigne, sachant qu'a l'époque le personnel était de garde au radar et de cantonnement à Romilly. Désormais le personnel prend ses gardes  au radar et loge à Troyes dans des appartement dispersés dans l'agglomération...
La 231 Cie ne dépendait donc pas d'une Base aérienne mais servait de support tactique et logistique au radar."
 

Mais, voici un autre de nos amis, M. Fournier José,  qui rectifie et affine l'explication précédente. 

Laissons lui la parole :

"Je viens de lire le commentaire de M. Patrick Deluard au sujet de l'insigne non-identifié n° 056 comportant l'inscription "231 CIM". J'y ai relevé plusieurs erreurs que je me permets de rectifier.  

 Il ne s'agit pas de la "231° Compagnie d'Instruction Militaire" de Romilly-sur-Seine comme l'indique M. Deluard, mais du "Centre d'Instruction Militaire n° 231 à Romilly-sur-Seine" (CIM 231) créé le 15 novembre 1946. Le 30 décembre de la même année, tout en gardant les mêmes initiales, il est renommé "Camp d'Instruction Militaire n°231 à Romilly-sur-Seine". L'insigne peut donc s'appliquer aux deux dénominations.

  Cette unité change de nom, et cette fois-ci d'insigne, le 1er juillet 1947 en devenant "Camp d'Instruction Militaire et Technique n°231 à Romilly-sur-Seine" (CIMT 231) dissous deux ans plus tard, le 30 avril 1949.  

 M. Deluard évoque également la SMR (station maître radar) sur le site de Prunay-Belleville (20 km au sud de Romilly) et relie celle-ci au CIM. Le CIM 231 aurait été "le support tactique et logistique" de la la SMR. Cette affirmation est entièrement fausse.  

A cette époque, la station radar n'existait pas encore et n'avait donc rien à voir avec le CIM 231. Ce dernier était une unité totalement autonome dont l'unique mission était l'instruction d'une partie des appelés du contingent de l'armée de l'Air.

  La SMR fut crée en 1950 sur le terrain de Troyes/Barberey (SMR III/901 puis 31/901) avant d'être transférée en 1953 sur le site enterré de Prunay-Belleville (SMR 31/901 puis 10/931 et enfin 50/911). Elle fut rapidement rattachée à ce qui était devenue entre-temps la base aérienne de Romilly. La SMR fut dissoute en 1958 pour laisser la place à un centre de contrôle... etc., etc.

Différents insignes de la SMR furent créés, ainsi que pour la base aérienne de Romilly (n°781, puis 705 et enfin 914)."

Merci M. Fournier. 

Comme quoi, d'erreur en erreur se construit la vérité. 

Notre ami, Bernard Thévenet, que nous remercions ici, met un point final à cette discussion en apportant la dernière pierre de l'édifice. Il nous dit :

"Cet insigne du Centre d'instruction militaire de Romilly a été homologué par l'État-major de l'armée de l'air, le 27 août 1948, sous la référence 3249 / EMGFA. Il figure en page 11 du catalogue des insignes homologués publié par le SHAA."

Bien cordialement, Bernard Thévenet.  

Nous signalons ici, parce que sa modestie naturelle l'empêche de s'en prévaloir, que M. Thévenet Bernard, est l'auteur d'un ouvrage de référence "Les insignes des bases aériennes" publié au SHAA. Je suggère aux amateurs de se le procurer.

Un ouvrage de référence en la matière. Un véritable travail de chercheur, qu'il convient de saluer.

Mais, voici un autre de nos amis, Le LCL BARON Roger, que nous remercions ici, apporte sa caution aux dires précédents. Laissons lui la parole :

"Bonjour, Confirmation des dires de M. Fournier au sujet de l'insigne non identifié 056 devenu insigne identifié 021, à l'aide de quelques documents en pièces jointes.

Attention cet ouvrage date de 1988, époque à laquelle la base de Romilly existait encore. Elle a fermé au milieu des années 90 puis a été détruite en 2003 et a fait place à un centre commercial.

 

Le site de Prunay, qui dépendait de la base aérienne  914 de Romilly existe toujours: il dépend désormais de la base aérienne 113 de Saint Dizier (Détachement Air 90.113) et j'ai commandé ce site de septembre 1997 à septembre 1998, époque de l'étude d'une forte diminution de ses effectifs.

 

Cordialement.

 

LCL (retraité) BARON Roger.

page précédente insigne non-identifié

page suivante insigne non-identifié

Envoyez un courrier électronique à :

lezin.denis@gmail.com

  pour toute question ou remarque concernant ce site Web

"Collections d'Insignes et Souvenirs Militaires" de "Histoire et Symbolique Militairehttp://dlezin.free.fr  

cliquez sur l'image. Donnez votre avis.

Si mon site vous a plu, intéressé, ou au contraire vous a choqué, révolté,

si vous avez des critiques ou des remarques à faire, ou des suggestions,

"Contactez-moi"

lezin.denis@gmail.com

 

Je recevrai volontiers tous vos commentaires et observations.

Je compte sur vos critiques et/ou encouragements, sur vos suggestions et vos conseils pour améliorer ce qui peut ou doit l'être.  

Copyright © 2000 à ce jour. Tous droits de reproductions (textes et photos) sont réservés pour tous pays, sauf autorisation écrite de l'auteur.

Ce site est une base de données produite par l'auteur au sens de l'article L341-1 du code de la propriété intellectuelle. Egalement considéré comme oeuvre de l'esprit au sens de l'article L112-2 du code de la propriété intellectuelle.

Dernière modification mardi 6 août 2013